17.2 C
New York
lundi, mai 25, 2020
veracarte-avis-test
Cartes Bancaires

Veracarte, avis et test : Une carte prépayée qui utilise l’or comme monnaie

Vous cherchez un autre moyen de paiement pour internet ou pour votre quotidien, tout en jouant sur le cours des matières précieuses comme l’or, l’argent ou le diamant ? Alors Veracarte devrait forcément vous intéresser. C’est une carte prépayée qui fonctionne hors du système bancaire, et qui vous permet de stocker, d’envoyer ou de payer avec des matières précieuses, très facilement.

Dans ce test, je vous donne mon avis sur cette carte Mastercard Veracarte (consulter l’offre ici), je vous explique comment elle fonctionne et combien elle vous coûte.

C’est quoi une carte Veracarte

À première vue, elle ressemble à une carte Mastercard classique, et elle va vous permettre de payer comme vous pourriez le faire avec la carte bleue de votre compte bancaire. La différence, c’est que lorsque vous mettez des euros sur votre compte, ils se transforment automatiquement en VeraCash, qui est une monnaie d’échange basée sur les métaux précieux. 1 € = 1 VeraCash, et ensuite vous pouvez acheter et épargner de l’or, de l’argent ou du diamant, en quelques clics sur votre smartphone.

La Veracarte est donc une carte prépayée, qui ne permettra, ni emprunt, ni découvert, mais qui nous donne la possibilité de sécuriser nos euros en les transformant en or. Veracarte fait sa publicité en expliquant que depuis plus de 3 000 ans, les hommes se servent de l’or comme moyen de paiement, et que l’or et l’argent, reste des placement de choix. Bref, utiliser l’or comme monnaie n’a jamais été aussi simple qu’avec Veracarte.

 

Comment recharger sa carte Veracarte

veracarte avis

On est évidemment assez loin de la carte prépayée traditionnelle, telles que Transcash ou encore Veritas. Vous ne trouverez pas de coupon de recharge à acheter chez le buraliste, et on ne va donc pas échanger de l’argent liquide pour recharger notre compte.

Il y a donc deux méthodes pour remplir votre compte d’or, c’est le virement bancaire et le paiement pas carte bancaire. Le premier paiement devra se faire automatiquement par virement, afin de lutter contre la fraude et le blanchiment d’argent. Au bout de 60 jours, si votre compte est conforme aux règles de la législation européenne, alors vous pourrez payer avec une carte bancaire.

Pour ce virement, vous possédez évidemment un IBAN, et vous pouvez donc recevoir des paiements directement sur ce compte, et même vous faire transférer votre salaire ou vos prestations sociales.

À chaque versement, vos euros se transforment en Veracash, avec une valeur fixe de 1€ pour 1 VRC. Vous devez ensuite décider de répartir vos Veracash vers l’or, l’argent ou le diamant. Peu importe le matériau choisi, votre argent sera toujours accessible immédiatement.

 

Une utilisation finalement très classique

veracarte test

L’ouverture du compte ne prend que 5 minutes. Il faudra ensuite vérifier votre identité en envoyant une photo d’une pièce d’identité, et en quelques jours le compte sera opérationnel et vous pourrez recevoir votre carte prépayée.

La force de Veracarte, c’est qu’on va l’utiliser de manière très simple. On achète des matières précieuses, mais si on veut faire un paiement sur internet, ou payer le restaurant, on procède exactement de la même façon qu’avec une carte bleue classique.

On va pouvoir utiliser notre carte partout dans le monde, puisqu’on paye en or, et il n’y a pas de frais sur le changement de devise. C’est donc une carte de paiement plutôt intéressante pour ceux qui voyagent régulièrement.

Ensuite, on gère notre compte via l’application mobile, très simple et plutôt complète. On va pouvoir vérifier notre solde, faire des transferts d’une matière précieuse à une autre, ou bien effectuer des virements vers d’autres comptes Veracarte. L’application est vraiment agréable à utiliser, et on est réellement proche d’une néobanque telle que Revolut, en terme de simplicité d’utilisation.

On peut même placer notre or sur AuCoffre.com, un service français d’achat et de vente de pièces en or et argent métal. Ainsi, on peut utiliser Veracarte pour épargner, en misant sur la valeur refuge de l’or ou de l’argent, ou bien l’utiliser comme un moyen de paiement classique.

Les avantages de Veracarte

veracarte application

C’est tout simplement un compte pour un moyen de paiement, en dehors du système bancaire. Il y a donc une grande transparence, et vos matières précieuses sont dans un coffre virtuel dédié, que personne ne peut utiliser. En cas de crash des banques, votre or est en sécurité, il ne bouge pas. Vous êtes seul à avoir la main sur votre argent.

On paye directement avec notre or et on peut donc attendre que l’or augmente avant de faire un achat, ce qui nous permet de faire quelques économies. À l’inverse, on remplit notre compte uniquement lorsque le cours de l’or est au plus bas. Ainsi, on joue sur le cours pour nous permettre de gagner un peu d’argent à chaque utilisation.

On peut ouvrir un compte jeune pour nos enfants, afin de leur permettre de gérer leur argent de poche. Les transferts d’un compte Veracarte à un autre sont gratuits et l’ouverture d’un compte ainsi que la création d’une carte ne vous coûte pas le moindre euro.

Les tarifs

Ouvrir un compte est totalement gratuit et la création d’une carte Veracarte ne vous coûte rien non plus. C’est déjà une très bonne chose. On va en revanche devoir payer pour acheter des matières précieuses.

Si on achète de l’or GoldPremium (en pièces et jetons), il y a des frais de 3 % du montant. Lorsqu’on achète de l’or en lingot, avec GoldSpot, on ne paye que 0,5 % du montant. Pour le GoldPremium, on est dans les tarifs normaux, pour l’achat d’or, et c’est même plutôt compétitif. Pour le GoldSpot, c’est vraiment très accessible et bien mieux que ce qu’on trouve ailleurs.

Pour l’argent métal, il faut payer 7 % du montant et pour le diamant 10 %. On reste dans des tarifs relativement corrects par rapport à un achat en boutique physique. Généralement, on va tout de même préférer acheter de l’or, plus avantageux, et on se tournera vers l’argent et le diamant lorsque les cours seront bas.

Si vous payez avec votre carte bancaire, il n’y a pas le moindre frais, sauf sur votre compte Goldsport où il faudra payer 0,5 % du montant. C’est le même tarif pour les retraits dans un DAB, ce qui est réellement très intéressant. D’autant plus qu’il n’y a pas de frais supplémentaires en dehors de l’Europe, et que VeraCarte utilise les taux interbancaires. On peut donc utiliser notre carte partout sur la planète, elle ne nous coûte pas le moindre euro.

Attention, des frais « d’oxydation » sont engendrés lorsque vous n’utilisez pas votre compte pendant 6 mois. On va alors payer 0,2 % du montant présent sur notre compte, chaque jour d’oxydation. C’est normal, et on paye toujours des frais pour des comptes inactifs, aussi bien chez les banques en ligne que pour les comptes plus classiques de cartes prépayées.

Le service client

Bonne nouvelle, tout est entièrement en français ! On apprécie déjà le site internet, très clair, avec une grille tarifaire transparente et un espace FAQ vraiment complet. On trouve vraiment de nombreuses réponses à nos questions, simplement en fouillant un peu sur le site Veracarte.

On va ensuite pouvoir demander de l’aide directement depuis l’application, ou bien appeler le numéro au prix d’un appel local, pour discuter directement avec un conseiller. Le temps de réponse est plutôt court, et notre interlocuteur nous a répondus avec professionnalisme et courtoisie.

J’ai cherché un peu sur internet et je n’ai pas trouvé beaucoup de mécontents, c’est probablement le signe d’un service client efficace.

Mon avis sur la carte prépayée Veracarte

C’est clairement un service qui se démarque du reste des autres cartes prépayées. D’ailleurs, ici, on parle plutôt de carte non-bancaire, mais au final l’utilisation est assez similaire. On n’est pas loin d’une néo-banque, en tout cas dans l’utilisation. On va remplir son compte par virement ou par carte bancaire, et ensuite on utilise la Veracarte à notre guise, sans contrainte.

La grosse différence, c’est qu’on achète des matières précieuses et qu’on paye avec des matières précieuses. Les frais (à découvrir ici) sont vraiment très bas dans l’ensemble, et c’est évidemment la force de Veracarte. Si on utilise notre compte intelligemment, qu’on vérifie souvent les cours de l’or, alors on devrait pouvoir faire des économies.

C’est en plus une super carte pour ceux qui sont souvent à l’étranger, étant donné qu’il n’y a quasiment aucuns frais sur les paiements ou les retraits dans les distributeurs. Bien sûr, il y a toujours un risque que le cours des matières précieuses s’écroule complètement, mais l’or ou le diamant ont toujours été des valeurs refuges pour prendre le moins de risque possible. Notre avis est donc très positif !

Related posts

Veritas Card, avis et test : La meilleure carte prépayée ?

Cochon

Paytop, avis et test : Une carte prépayée pas chère et pratique ?

Cochon

Mooncard : Notre avis sur la carte qui veut dire adieu aux notes de frais !

Cochon

Leave a Comment